La conférence de Paul Rusesabagina en images
Rubrique : Photos modernes du Rwanda


Publié le 11 Déc 2011 par Gaspard Musabyimana


Le protocole,à  l’entrée.


Paul et son épouse Thaciana.


Mr et Madame Kitty, couple d’Américains de « Hotel Rwanda Rusesabagina Foundation ».


Paul a reçu comme cadeau un tableau avec des inscriptions « Uri Intwari », qui signifie » Tu es un héros ». Sa femme a reçu un joli bouquet de fleurs.


Mr Kitty a reçu un tableau avec des inscriptions : « Gira amata », qui signifié littéralement « Ayez du lait » pour dire « Sois prospère ». Sa femme a reçu un petit panier, symbole de la féminité dans la culture rwandaise.

###google###


Dans son discours de circonstance, Paul Rusesabagina a remercié le public qui a été nombreux à le soutenir dans des moments difficiles qu’il a traversés quand la Fondation Lantos venait d’annoncer qu’elle lui décernerait une médaille d’héroïsme pour avoir sauvé des milliers de gens à l’hôtel des Mille Collines durant le génocide rwandais en avril 1994. Le régime de Kigali a fait tout pour que cette récompense ne soit pas donnée à Paul et est allé jusqu’à raconter des mensonges au siège de la Fondation Lantos qui heureusement a vite découvert le jeu malsain auquel se livraient les autorités rwandaises.


Drocella, une des volontaires de HRR Foundation, a pris la parole pour rappeler que tout rwandais devrait tendre à devenir un héros pour la paix et l’harmonie entre les Rwandais.


Un numéro de danses, la meilleure de la chorégraphie rwandaise.


La danse des Intore. Kazadi et son accompagnateu,r en action.


Une jeune violoniste a joué un partition pour Paul Rusesabagina.


Paul Rusesabagina avec le public.


Paul Rusesabagina et Faustin Twagiramungu.


Le public dans la salle.


Jean Baptiste Ngarambe, représentant du Parti PDR-Ihumure en Belgique. Il a fustigé l’attitude ingrate de certaines personnes sauvées par Paul Rusesabagina en avril 1994 et qui ont été manipulées par le régime rwandais pour débiter des mensonges.


Pie Ndilikilikesha, l’interprète.


Jean Baptiste Ndagijimana, le modérateur.


Louis Kamanzi, de Sky Film, le cameraman du jour.


La tribune.

Pas de commentaire

COMMENTS

Repondre

Laisser un commentaire