Actualités des Grands Lacs – Semaine du 17 au 23 mars 2012
+
Rubrique : Actualité


Publié le 24 Mar 2012 par Gaspard Musabyimana

En RDC, alors que l’Assemblée nationale a voté son règlement d’ordre intérieur, l’informateur, Charles Mwando Nsimba, a poursuivi ses consultations en vue de la formation d’un gouvernement. Il a discuté avec 55 partis politiques sur la taille, le programme et le profil des ministres. Les avis de ses différents interlocuteurs sont en général favorables à une « ouverture », à un dialogue avec tous » (y compris Etienne Tshisekedi, mais qui s’y refuse toujours). Toutefois, le dialogue opposition – majorité – société civile proposé par un ancien candidat non retenu à la présidentielle et un ancien Premier ministre ghanéen et qui devait se tenir à Bruxelles a été reporté. Par ailleurs, la CENI fait toujours l’objet de contestations : son président a publié un plaidoyer auto-justificatif sur les défis auxquels son institution a du faire face et met en cause la méfiance et la manque de collaboration de l’assistance électorale internationale (voir document en annexe).

De leur côté, des ONG flamandes demandent au ministre belge des Affaires étrangères qui sera prochainement à Kinshasa de ne pas légitimer les résultats et font état d’une exigence de réforme de la CENI.

Le chapitre concernant la justice et les droits humains est chargé cette semaine. Une polémique a surgi entre le gouvernement congolais et le Bureau conjoint des droits de l’homme des N.U. à propos des tueries et arrestations arbitraires pendant et après les élections : les ministres de la Justice et des Affaires étrangères, qui estiment ce rapport « sélectif et partisan », voire « faux, gratuit incohérent », demandent une enquête « conjointe et contradictoire » MONUSCO – Gouvernement et mettent en évidence les « incitations à la haine » du candidat Tshisekedi. De son côté, la Voix des Sans Voix critique la politique de deux poids deux mesures de la justice congolaise : d’un côté, l’ONG salue la condamnation du chef de guerre Lubanga, dont le parti s’est vu interdire de manifester à Bunia, mais condamne l’inertie dans l’affaire Bosco Ntanganda poursuivi par la CPI.

Par ailleurs, on signalera que le président de la société civile du Katanga demande la création d’un tribunal pénal international pour réprimer les crimes économiques. Parmi les autres nouvelles, on signalera que, dans le territoire d’Ango en Province Orientale, la police s’est substituée à la justice selon la société civile locale, tandis qu’à Kinshasa, des femmes de militaires ont organisé un sit-in pour protester contre le fait que leurs époux, pour la plupart originaires de l’Equateur, sont en prison sans jugement depuis quatre ans.

Enfin, on mentionnera la sortie à Bruxelles du film de Thierry Michel, « L’Affaire Chebeya : un crime d’Etat ? », tandis qu’à La Haye, le procureur de la CPI a bouclé la présentation des témoins et des preuves dans le procès contre Jean-Pierre Bemba.

Dans le domaine de la sécurité, le commissaire général de la Police Nationale demande une assistance de la communauté internationale pour l’achèvement de la réforme de la police sur toute l’étendue de la RDC.

Au Kivu, la situation sécuritaire reste préoccupante et explosive selon un rapport consacré aux conflits fonciers. En territoire de Beni au Nord Kivu, une attaque contre un hélicoptère de la MONUSCO a été attribuée à des combattants de l’ADF/NALU, tandis que des affrontements ont eu lieu entre les FARDC et les FDLR au Sud Kivu.

En Province Orientale, plus de 5.000 réfugiés en provenance de la RCA vivent dans des conditions déplorables dans le territoire d’Ango. Au Katanga, des dizaines de corps de personnes assassinées ont été repêchés dans les rivières proches de Lubumbashi, tandis qu’un groupe de religieux prône un symposium de paix pour mettre fin à la rébellion du chef Mai-Maï Gédéon, en fuite, qui provoque des centaines de déplacés vers le territoire de Mitwaba. Enfin, au Kasaï Oriental, des échanges de coups de feu ont eu lieu entre des policiers et des militaires qui voulaient libérer un des leurs accusé de vol.

Dans le domaine économique, le ministre des Mines entend augmenter les participations de l’Etat dans les futurs projets miniers et réviser pour ce faire son code minier.

Dans le domaine des relations extérieures enfin, l’Angola continue à expulser des résidents congolais : en l’espace de deux semaines, ces opérations d’expulsion, qui ont débuté en 2008, ont touché plus de 3.000 personnes.

En ce qui concerne le Burundi, un rapport de l’ICG met l’accent sur la corruption qui met en péril la pacification du pays. Par ailleurs, le Conseil national de sécurité met en garde contre les manifestations s’opposant à la vie chère.

En Ouganda, la campagne « Kony 2012 » fait toujours le « buzz » : le gouvernement affirme que Kony ne se trouve pas en Ouganda et que la vidéo ne traduit pas la situation actuelle en Ouganda. On signalera aussi que le principal opposant au président Museveni, Kizza Besigye, arrêté dans le cadre de la mort d’un policier, a été libéré sous caution par la police.

Pour ce qui regarde le Rwanda, on signalera l’interview de deux opposants, anciens collaborateurs du président rwandais qui estiment être « des proies pour les tueurs de Kagame ».

EurAC
23/03/2012

###google###

Related Files

Pas de commentaire

COMMENTS

Repondre

Laisser un commentaire