Rwanda : La vérité de Jean Kambanda
+
Rubrique : Actualité


Publié le 11 Mai 2012 par Gaspard Musabyimana

Un témoignage clé d’un témoin privilégié qui a reconnu le génocide dans toute son ampleur et dans toutes ses facettes, après avoir réclamé l’instauration d’un tribunal international indépendant au niveau de l’ONU en août 1994, depuis son exil dans le Kivu.

Nous voulons apporter ici la contribution de la commission "Afrique centrale" des Rencontres pour la Paix à la publication de ce manuscrit sorti de la prison malienne de Jean KAMBANDA, où celui-ci purge une condamnation à perpétuité à l’issue d’une procédure très douteuse d’isolement policier absolu et d’aveu, escamotant à terme l’accès à une défense authentique et la tenue d’un procès public équitable sur le fond.

Jean KAMBANDA, membre éminent de l’opposition démocratique dès avant l’agression du FPR en octobre 1990 et engagé dans les secours aux civils déplacés de guerre, est devenu le bouc émissaire de l’apocalypse de 1994 : il est condamné à la peine capitale en raison plutôt de sa fonction de chef de gouvernement au moment des faits que d’actes concrets constitutifs de violations indéniables du droit international humanitaire, dont le sommet est "l’entente  en vue de commettre le génocide des Tutsi".

Quelle que soit la qualification retenue par la justice internationale – crimes de guerre, crimes contre l’humanité, actes de torture ou actes de génocide –, ces violations ont entraîné selon toute probabilité entre deux et trois  millions de morts rien que durant l’année 1994 et elle se sont prolongées dans l’ex-Zaïre, terre d’accueil de plus d’un million de réfugiés fuyant les massacres et dont plusieurs centaines de milliers seront éliminés lors de l’invasion de la nouvelle armée rwandaise, une agression extérieure sous couvert d’un support à la rébellion de KABILA en 1996 et 1997.

Le Parquet du tribunal d’Arusha (TPIR) qui s’est acharné pendant plus de dix ans sur la seule partie gouvernementale et l’état-major de l’ancienne armée rwandaise (FAR) s’est révélé incapable d’identifier les planificateurs de ces violations, se contentant de répéter les thèses auto-défensives d’une des parties engagées dans la guerre et dans la criminalisation généralisée de la société rwandaise, à savoir les  chefs militaires du FPR dominant le pouvoir à partir de la mi-juillet 1994.

Le 10 novembre 2011, Jean KAMBANDA adresse à la Présidente du Tribunal d’Arusha Khalida Rachid KHAN une lettre de dénonciation au sujet de la "planification du génocide des Tutsi et du génocide des Hutu par le général Paul KAGAME" et lui soumet une série de preuves à l’appui. Nous publions ci-dessous quelques extraits significatifs de ce document au cœur du livre de Jean KAMBANDA. Mais il faut rappeler ici que les principaux chefs militaires du FPR/APR font déjà l’objet de poursuites devant l’Audiencia Nacional à Madrid depuis février 2008 pour de multiples crimes gravissimes commis entre 1990 et 2000 au Rwanda et en République démocratique du Congo.

Sans vouloir entrer dans une polémique stérile autour de la notion de "double génocide", il nous suffit d’exprimer ici notre vive inquiétude devant l’empressement mis à vouloir fermer les portes du tribunal d’Arusha (TPIR) et éviter ainsi l’aboutissement judiciaire de multiples enquêtes et observations de terrain avec la tenue d’un grand procès de fond sur les acteurs décisifs du drame de 1994.

Pourtant, suite aux dérives et contradictions accumulées à Arusha, des révisions s’imposent à la conscience de ceux qui proclament lutter contre l’impunité dans la région des Grands Lacs et pour une justice équitable fondatrice de la réconciliation populaire tant attendue.

Nous lançons donc une souscription pour la publication du livre-témoignage de Jean KAMBANDA, "RWANDA FACE A L’APOCALYPSE DE 1994", aux éditions "SOURCES D’HOMME" et vous proposons de verser dès maintenant la somme modique de 20 € sur le compte N° 063-4162781-61 de Jean GHISTE (Editions) 1150 BRUXELLES – IBAN : BE62-0634-1627-8161 – BIC : GKCCBEBB pour l’envoi du livre à votre adresse dans le courant du 3ème TRIMESTRE 2012.

Ci-dessous de larges extraits du manuscrit

###google###

Related Files

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0Pin on Pinterest0Email this to someone
Pas de commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...Loading...

COMMENTS

Repondre

Laisser un commentaire