Actualités des Grands Lacs – Semaine du 9 au 15 juin 2012
+
Rubrique : Actualité


Publié le 16 Juin 2012 par Gaspard Musabyimana

En RDC, les réactions se sont multipliées dans le contexte de la dégradation de la situation dans l’est du pays. Du côté des ONG internationales, Amnesty International demande que soit mis fin aux livraisons d’armes dont certaines sont détournées pour approvisionner les bandes armées, ce à quoi la gouvernement congolais a réagi en déclarant qu’Amnesty est « indifférente à la souffrance d’un peuple ».

De son côté et en prévision d’une prochaine réunion du Conseil de Sécurité sur le prolongement du mandat de la MONUSCO, la présidente d’International Crisis Group, Louise Arbour, dénonce l’échec de la MONUSCO à protéger les populations civiles.

Du côté officiel, la représentante spéciale adjointe du Secrétaire Général en RDC et les Etats-Unis, qui invitent à combatte les mutins du M23, appuient les FARDC dont le partenariat avec la MONUSCO est salué par le Premier ministre, tandis que le représentant du Secrétaire Général s’inquiète des effets désastreux de la mutinerie sur une situation qui s’était améliorée.

Du côté de l’Europe, les parlementaires verts du Parlement européen demandent, dans la foulée d’une intervention de la Haute Représentante de l’UE pour les affaires étrangères, une enquête approfondie sur les violences à l’est.

En RDC même, les évêques du Kivu dénoncent la mauvaise gestion des réfugiés rwandais par la communauté internationale qui serait la cause de la reprise de la guerre. De son côté, le porte-parole du gouvernement affirme que le Rwanda a servi à la préparation d’une conspiration contre la RDC tout en invitant à la poursuite d’un dialogue avec ce pays dont le président, Paul Kagame, s’est rendu en Ouganda pour s’entretenir de la situation sécuritaire avec son homologue.

Quant aux députés congolais, ils demandent au ministre des Affaires étrangères de saisir l’occasion du prochain sommet de la Francophonie pour faire connaître les « atrocités » dans l’est.

Sur le terrain, où l’on dénombre le déplacement de plus de 200.000 personnes depuis le début de la mutinerie, les combats ont repris entre les FARDC et les mutins du M23, accusés d’avoir saboté l’approvisionnement en eau dans certaines localités du territoire de Rutshuru. Par ailleurs, les bandes armées continuent leurs exactions. Les Maï-Maï Raïa Mutomboki, venus des territoires de Walikale et de Masisi ont attaqué un village du territoire de Kalehe, tandis que les FDLR et un autre groupe de rebelles rwandais ont commis des exactions à 50 km au sud-est de Goma.

À l’est de Butembo, des bandes de l’ADF-NALU et des Maï-Maï ont enlevé plusieurs personnes dont un notable. Toujours au Nord Kivu, on notera qu’un commandant des FARDC a remis des biens volés à des civils par des Maï-Maï Cheka.

En Province Orientale, la police d’Isangi est accusée d’arrestations arbitraires et d’extorsion d’argent auprès de détenus, tandis que des éléments des forces armées auraient violé plusieurs femmes pygmées en territoire de Bafwasende.

Enfin, la LRA, contre laquelle la force interafricaine manque dramatiquement de moyens, selon le Secrétaire général des N.U., continue à tuer et à enlever des civils depuis le mois de mars dans les districts du Haut et du Bas Uélé.

Dans le domaine politique, les partis d’opposition, qui cherchent à exister, sont divisés sur la désignation de leur porte-parole à l’Assemblée nationale : Vital Kamerhe, arrivé en troisième position dans l’élection présidentielle, et un représentant de l’UDPS sont tous deux candidats à cette fonction.

Toujours à l’Assemblée nationale, une commission d’enquête a été créée pour investiguer un important détournement de fonds dans le cadre de la connexion de la RDC au réseau ouest africain de fibre optique, tandis que le ministre des Transports a été interpellé sur l’état désastreux des transports publics dans le pays.

En province, la confusion règne au Kasaï Occidental dans la foulée de la destitution du gouverneur, tandis qu’un groupe de députés de l’Equateur a élu un nouveau bureau qui est contesté par un certain nombre de députés et que le gouverneur du Kasaï Oriental, après avoir révoqué le ministre des Mines, a démis le ministre de la Santé et des droits humains pour « insubordination ».

En ce qui concerne le suivi du processus électoral, le Parlement européen a adopté une résolution qui exige que l’aide de l’UE soit conditionnée par la mise en œuvre effective d’un certain nombre de réformes.

Dans le domaine de la justice, l’actualité concerne surtout la justice militaire. Dans l’affaire du procès du « général » Munene et consorts, le verdict a été confirmé par la cour militaire du Bas Congo. À Kindu, le tribunal de garnison a condamné trois commandos du bataillon formé par la Belgique : ils sont accusés d’avoir tué la femme d’un changeur de monnaie.

A Uvira, le procès de 18 militaires impliqués dans la mutinerie se tient devant une foule nombreuse. Par ailleurs, le procès de sept ex-miliciens du FPJC a débuté au tribunal militaire de la Gombe : le principal inculpé, leader du groupe de rebelles, se trouve toujours aux Pays-Bas où il a été témoin dans le procès de Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo à la CPI, où Thomas Lubanga encours une peine de 30 ans de prison demandée par le procureur. On signalera enfin qu’une ONG dénonce le mauvais traitement dont sont victimes les détenus des cachots du Bas Congo.

Au Burundi, le budget pour l’exercice 2012 accuse un déficit de près de 80 millions $. Par ailleurs, le médiateur de la République est impliqué dans une opération de blanchiment d’argent : une enquête est ouverte à ce sujet par le parquet de Bruxelles.

En Ouganda, où le Président Museveni a lancé une lutte contre la corruption, son ex-secrétaire particulière a plaidé coupable pour détournement de fonds destinés à un  programme de vaccination.

Au Rwanda, l’ambassade de ce pays a dressé le bilan des tribunaux gacaca qui ont débuté en 2005 et clôtureront leurs travaux le 18 juin prochain.

EurAC

###google###

Related Files

Pas de commentaire

COMMENTS

Repondre

Laisser un commentaire