Actualité des Grands Lacs – Semaine du 9 au 15 mars 2013
+
Rubrique : Actualité


Publié le 17 Mar 2013 par Gaspard Musabyimana

En RDC, des divergences subsistent quant à un accord entre le gouvernement congolais et la branche du M23 de Sultani Makenga, qui a intronisé le nouveau chef politique du mouvement, Bertrand Bisimwa et entend arrêter Bosco Ntaganda pour qu’il soit traduit à la CPI. Ce projet d’accord, qui comprenait entre autres une amnistie pour ceux qui ne font pas l’objet de poursuites nationales et internationales, une accélération du processus de décentralisation et de la gouvernance locale, n’est pas à ce stade accepté par Sultani Makenga qui se dit surpris que ce projet n’ait pas été soumis aux négociations de Kampala. Sur le plan diplomatique, l’Union Africaine se dit « préoccupée par la situation humanitaire » au Nord Kivu tandis qu’une analyste fait état de l’échec des multiples plans de stabilisation au Kivu. De leur côté, les présidents angolais, sud-africain et congolais se sont rencontrés à Luanda dans la foulée de l’accord-cadre signé à Addis-Abeba. Par ailleurs, une mission militaire, composée d’officiers sud-africains, mozambicains et tanzaniens, s’est rendue à Goma pour y repérer des sites permettant d’accueillir la brigade d’intervention. Enfin, le ministre belge des Affaires étrangères marque lui aussi ses inquiétudes par rapport à la reprise des violences dans l’est. Il appelle à  l’urgence en ce qui concerne les négociations de Kampala, négociations  qui ont très peu de chance d’aboutir vu les divisions du M23 et auxquelles la société civile du Nord Kivu veut mettre un terme, à la nomination d’un envoyé spécial, à la mise en œuvre rapide d’une force d’intervention et du processus de dialogue national. Du côté du Sénat belge, les sénateurs ont demandé au gouvernement d’affecter les montants de la coopération affectés au Rwanda et à l’Ouganda à l’aide aux populations déplacées en RDC « pour autant qu’il ne s’agisse pas d’une aide bénéficiant à la population ».

Sur le terrain, les affrontements violents entre les deux branches du M23 se sont poursuivis jusqu’à la fin de cette semaine près de Goma dans le territoire de Rutshuru entraînant des déplacements de populations. Ailleurs au Nord Kivu, des combats ont eu lieu entre ADF – NALU et les FARDC, tandis qu’à Kitchanga, où la vie reprend peu à peu, le ministre de l’Intérieur promet des sanctions contre les auteurs des crimes après les affrontements de la semaine dernière. Par ailleurs, des réfugiés d’un des camps de Mugunga, dont certains seraient de feux réfugiés et habiteraient Goma et ses environs, protestent contre le manque d’assistance. On signalera aussi que le gouverneur de la province craint une catastrophe humanitaire dans la région et qu’à Beni, un dialogue communautaire sur la sécurité a eu lieu sans la présence des groupes armés. Au Sud Kivu, un major des FARDC a été abattu par son garde-corps qui se serait vengé de mauvais traitements à son égard. De son côté, le docteur Mukwege affirme que le redéploiement des groupes armés a entraîné des violences sexuelles massives et méthodiques dans la région.

En Province Orientale, des hommes armés non identifiés occupent six villages du territoire d’Aru. Enfin, an Kasaï, des accrochages ethniques ont eu lieu entre des clans établis à cheval sur les deux provinces.

Dans le domaine politique, une plate-forme de l’opposition en appelle à la tenue du dialogue national pour régler les conflits à l’est et demande une enquête sur le retrait des FARDC de Goma. Par ailleurs, la police a empêché des partisans de l’UDPS de célébrer le retour d’Etienne Tshisekedi qui s’était rendu en Afrique du Sud. De son côté, le ministre des Postes a retiré à neuf média audio-visuels leur licence d’exploitation pour non-paiement de leurs redevances. Signalons enfin que le ministre du Plan a annoncé le début des opérations d’un recensement général de la population de la RDC.

Dans le domaine de la justice et des droits humains, la MONUSCO déplore que seuls deux soldats aient été arrêtés pour les 126 viols commis à Minova par les FARDC après leur retrait de Goma. Par ailleurs, on note une nette augmentation dans les décès dans les prisons congolaises surpeuplées. Enfin, le président de l’assemblée provinciale du Katanga estime qu’il convient d’amnistier les Maï-Maï qui auront déposé les armes « pour lutter contre l’insécurité » dans la province.

Dans le domaine social enfin, la RDC vient en dernière position dans l’indice de développement humain dans le classement établi par le PNUD.

Au Burundi, deux figures de l’opposition sont rentrées au pays, la police ayant tenté d’empêcher leurs supporters de manifester. Ce retour a lieu dans le cadre de l’ouverture d’un dialogue politique entre le pouvoir et l’opposition en vue des élections de 2015 : les participants ont mis au point une feuille de route après trois jours de négociations. On signalera aussi que des affrontements ont eu lieu entre la police et les partisans d’une prophétesse d’obédience catholique dans le nord du pays.

Au Rwanda, le gouvernement veut mettre fin à l’exportation des produits miniers à l’état brut : il prévoit le triplement de ses exportations minières d’ici 2017 (dont la plupart proviennent sans doute de la RDC voisine. NDA).

EurAC

Toutes les dépêches ci-après en fichier attaché

Related Files

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0Pin on Pinterest0Email this to someone
Pas de commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...Loading...

COMMENTS

Repondre

Laisser un commentaire