RDC : Que veulent Museveni et Kagame ?
+
Rubrique : Actualité


Publié le 15 Oct 2013 par Gaspard Musabyimana

Que veut Yoweri Museveni qui soustraite les dossiers de Paul Kagame ? Deux choses dont il faut tenir compte et qui fondent toute la politique de la déstabilisation du Congo.
Primo, il faut une amnistie générale aux rebelles du M23 même ceux des Rwandais et Ougandais qui combattent les Fardc sous le label du M23. Pour Yoweri Museveni et Paul Kagame, tout Rwandais et/ou Ougandais qui entre au Congo et déstabilise les Fardc devient ipso facto Congolais. Secundo, il faut oublier la Cour Pénale Internationale(CPI), qu’il qualifie de tribunal conçu  uniquement contre les Tutsi auquel Joseph Kabila fait foi et voudrait y livrer des Tutsi en faisant le jeu des Occidentaux. Que faire aujourd’hui au moment où Joseph Kabila a publié une liste reprenant les non éligibles à l’amnistie et à la réintégration ? Que faire lorsque plus de 80 pour cent des nominés sont Tutsi ?
Si, d’une part, les politiques congolais brandissent la bonne foi et la patience dont a fait preuve Joseph Kabila restant sur les trois options politique, militaire et diplomatique, mais également en appliquant le proverbe burundais qui veut que si on veut sauver son enfant, il faut le confier au sorcier de telle sorte qu’il ne sache pas comment le manger, d’autre part, les Congolais de villages pensent qu’on ne doit pas rester indéfiniment à Kampala et gaspiller l’argent du contribuable congolais qui pourrait et devrait servir à renforcer les capacités des Fardc. Au risque de montrer le  signe de faiblesse et d’allégeance aux agresseurs.
Honnêtement, tous ces Congolais qui sont à Kampala au nom du gouvernement se sentent diminués et humiliés dans une mission inopportune qui n’aboutira qu’à la guerre. Tout compte fait, ils attendent naïvement que les Chefs d’Etat de la CIRGL fassent le constat du blocage et décident de la guerre ou de la paix. Naïvement, car la communauté internationale ne veut pas engager les Casques bleus dans une guerre où le Rwanda et l’Ouganda jouissent d’une large avance par leur position sur la ligne de front et sur le plan  de ravitaillement des lignes arrières.
En attendant, le M23 sous l’impulsion de Kagame et Museveni se prépare à une grande et vraie guerre. Ils n’accepteront jamais que leurs « braves » enfants qui consacrent leur vie pour la  protection de la minorité et la survie de la race soient honnis et jetés en pâture à la CPI comme des chiens galeux.

Ici, la guerre est le langage de la paix. Ceux qui feront le Saint Thomas déchanteront.

Nicaise Kibel’Bel Oka
[Les Coulisses n°259 du 15 août au 15 septembre 2013]

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0Pin on Pinterest0Email this to someone
Pas de commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...Loading...

COMMENTS

Repondre

Laisser un commentaire