RDC : Dans 5 ans, tout le Ruwenzori sera musulman. Le djihad est à nos portes
+
Rubrique : Actualité


Publié le 11 Déc 2013 par Gaspard Musabyimana

Grand – Nord et Ituri

Dans 5 ans, tout le Ruwenzori sera musulman. Le djihad est à nos portes

Longtemps envahi par les rebelles ougandais de Lwanzururu Kingdom (National Army of Liberation of Uganda – NALU) qui réclamaient un Etat autonome rejetant la cohabitation forcée avec les Batoro, la vallée de la Semuliki où se trouve le mont Ruwenzori dans le territoire de Beni, province du Nord – Kivu est devenu, au fil des années, un no man’s land.

Actuellement, dans cette jungle de non Etat, cohabitent deux sortes de groupes armés, de forces négatives.

Ceux qui n’ont pas d’idéologie et qui se livrent à l’extorsion, au kidnapping de la population et au braconnage et à qui on avait fait leurrer une république autonome entre l’Ouganda et la RDCongo. Ceux-ci constitués essentiellement des enfants du terroir. Il y a ensuite ceux qui ont adhéré au djihad islamique qu’on appelle ADF (Allied of Democratic Force).

Profitant du vieux conflit entre les Nande et les Bambuba mais surtout entre l’Eglise catholique et l’Eglise protestante dans Beni – Lubero voire l’Ituri, les ADF ont réussi petit à petit à introduire l’islam (armée) dans la contrée. Ils ont trouvé un terrain propice au recrutement grâce à une politique de la guerre juste mais surtout grâce aux moyens financiers mis en jeu dans un milieu où tout individu est défini par le business. Ils se servent aussi des seigneurs de guerre congolais (Maï-Maï) pour les renseignements et l’infiltration mais également utilisent certaines ONG pour brouiller les pistes.

Enfin, ils utilisent la persuasion qui fait que quelque soit la religion, des personnes discrètes peuvent devenir « amis et/collaborateurs » des musulmans. Ce sont des hommes d’affaires qui travaillent pour eux grâce au capital mis à leur disposition.

Echappant actuellement au soutien du régime Museveni, les ADF refusent actuellement qu’on leur ajoute le terme NALU d’autant plus que ADF ancienne formule n’existe plus parce que devenu multi nationalité : Ougandais, Somaliens, Soudanais, Kenyans, Libyens, Tanzaniens, Rwandais, Burundais … et Congolais.

 Vers la « malisation » du Grand nord et l’Ituri

Avec leur politique de la guerre juste, les ADF apprennent aux adhérents comment faire grandir la foi, une foi rattachée au sacrifice et sur le respect des préceptes du Coran. Ils y mettent beaucoup d’argent.

Dans la campagne, beaucoup de jeunes volontaires viennent pour la formation et reçoivent une bourse. Ils sont entraînés au cœur du Graben. Une fois la formation terminée, certains sont libérés et regagnent leurs pays d’origine (Kenya, Nigeria, Ouganda, Tanzanie …) mais tout en étant surveillés. Ils pourront servir de Kamikaze. Ils ont pris le nom de Muslim Defence International (MDI). Ils se suffisent à eux-mêmes et procèdent aussi à l’autofinancement puisque beaucoup de personnes travaillent avec leurs capitaux (en sous-traitance) dans le Grand Nord. Ils ont beaucoup investi dans la formation et profitent de la confusion entretenue par une certaine société civile pour utiliser des véhicules pour leurs ravitaillements et non plus les hélicoptères.

 Le djihad contre les Etats – Unis

Les recrues apprennent le rudiment de l’arabe et du Coran avant d’être envoyé au Soudan, en Libye ou en Arabie Saoudite. Ils prêchent le djihad contre l’Occident notamment les Etats-Unis et la Grande Bretagne. Objectif : les empêcher dans leur dessein à régner sur les cadavres des musulmans qu’ils appauvrissent : « les Etats-Unis et leurs valets veulent anéantir la force des musulmans en Afrique à partir de la RDCongo et de l’Ouganda, après avoir affaibli le Soudan. Ils exploitent le pétrole (Sud Soudanais) et privent les Arabes de disposer des moyens financiers », enseignent-ils. C’est Yoweri Museveni que les Anglo-saxons ont utilisé pour affaiblir le Soudan. Les enseignements se déroulent dans des trainings centers dans le Graben mais le Head Quarters reste le Ruwenzori. Ils reçoivent la formation des Shebabs (experts du désert) et des ADF (experts des montagnes et brousse). Les PMF (les femmes) ADF sont aussi bien entraînées et jouent un rôle crucial mais ni l’Ouganda ni la RDC ne les maîtrisent. Les enfants s’entraînent à la kalachnikov et ceux de 9 à 12 ans aux renseignements et à l’infiltration de services politico – administratifs voire dans des camps militaires et de la police nationale.

A part le MDI, il y a un autre groupe armé qui recrute depuis juin 2013 dans le secteur de Mbau et Oïcha. Ce groupe est connu sous le nom de Mouvement islamique pour le changement (MIC). Les recrues s’entraînent à 3 km de Mayimoya avec certains exploitants forestiers et certaines personnes kidnappées. Ils revendiquent et font la chasse à tous ceux qui sapent l’image de l’islam. Ils portent des soutanes comme Eric Kenzo (qui a choisi cette tenue musulmane) et le kiremba (foulard). Leur Chef est Djaffar, ancien ADF démobilisé par la Monusco mais qui est retourné en brousse avec tous les démob. ADF et certaines recrues.

Toutefois, Djaffar aurait d’autres visions notamment le financement des opérations DDRR par la Banque mondiale. Ils retournent en brousse pour en bénéficier. Le MIC aurait reçu le soutien du Soudan.

Le projet d’érection des mosquées dans la vallée de la Semuliki (couloir Mont Hoyo – Kaynama – Kazaroho – Kamango) est encouragé par l’achat de concessions en complicité avec certains chefs terriens. Les sites identifiés pour l’érection des mosquées sont Tsutsobo, Angeleyi, Kweli, Bumbuli et Vido à la frontière avec l’Ituri.

Les actuels MDI/ADF ne tiennent pas à se dévoiler. Ce qui est très dangereux mais, selon une source fiable, ils ont la capacité de répondre par la puissance de feu, le moment venu.

Il faut prendre la mesure de la réalité et de la menace qui pointe à l’horizon.

Nicaise Kibel’Bel Oka
Directeur du Centre d’Etudes et de Recherche Géopolitiques de l’E du Congo (C.E.R.G.E.C)

A Beni/Nord-Kivu

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0Pin on Pinterest0Email this to someone
Pas de commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...Loading...

COMMENTS

Repondre

Laisser un commentaire