Vient de paraître : « AUTEL RWANDA 1989-2014 »
+
Rubrique : Actualité


Publié le 3 Fév 2015 par Shingiro Mbonyumutwa

 Sur la 4ème de couverture, les auteurs déclinent l’objet de leur livre comme étant un travail aux antipodes des clichés traditionnels {qui} a vocation de briser la partie immergée de l’iceberg du génocide inter- rwandais et l’opacité des arcanes mafieux des faiseurs de bons dieux. Ainsi  dans les 250 pages de ce livre regroupés en  5 chapitres, les auteurs appuient leur thèse sur de larges extraits de plusieurs documents qui ont été publiés sur le Rwanda, thèse selon laquelle ce qui est arrivé au Rwanda depuis 1989 est un génocide inter-rwandais planifié en Ouganda par Kagame et Museveni.

Tel un procureur devant le tribunal de l’Histoire, les auteurs exposent leur notion de génocide –inter-rwandais. Ils appuient leur démonstration sur le mémorandum du Partenariat Intwari intitulé « génocide rwandais : le peuple crie justice »..rédigé par des auteurs rwandais hutu et tutsi (dont Déogratias Mushayidi, un tutsi démocrate condamné à la perpétuité par le régime de Kigali).Ce Mémorandum démontre, preuves à l’appui, que des réunions incluant Paul Kagame et Yoweri Museveni et leurs sponsors  avaient  explicitement décrété l’extermination des Hutu considérés comme obstacles à leur projet de contrôle global(politique, militaire, économique, voire culturel)de la région de l’ Afrique des Grands Lacs(RAGL) p.18

Les auteurs exposent ensuite les divers témoignages contenus dans l’acte d’accusation du juge espagnol Fernando Andreu Merelles qui fait état d’une politique planifiée et systématique visant à tuer le plus grand nombre de Hutu par le FPR. Les auteurs exposent enfin le contexte général d’inégalité et de misère qui frappe surtout les Hutu dans tous les domaines au Rwanda.(pp 31 à 41)

Les auteurs abordent enfin le contexte politique et judiciaire et déplorent la lente éclosion de la vérité, tout en .abordant une chronologie de transition démocratique perturbée par la guerre d’octobre 1990 à mars 1994.Une section spécifique est consacrée à l’assassinat du président Juvénal Habyarimana lors de l’attentat aérien du 6 avril 1994.Les auteurs appellent à la barre le journaliste d’investigation Charles Onana qui n’hésite pas à attribuer ce forfait à Paul Kagame. Ils rappellent l’ordonnance de mise en examen émise par le juge Bruguière contre Paul Kagame et 9 de ses proches collaborateurs le 17/11/2006, ordonnance maintenue jusqu’aujourd’hui par les nouveaux juges Marc Trevidic et Nathalie Poux. (pp.59 à79)

Vient  alors la description détaillée des massacres des Hutu par le FPR : avant et après la victoire suivis des massacres de refugiés hutu en ex-Zaïre (Mapping report de la Commission des droits de l’homme de l’ONU) puis des massacres des rapatriés et autres civils lors des opérations contre les « infiltrés Abacengezi »(pp 79 à 103).Les auteurs appellent à cet effet plusieurs témoins dont Abdul Joshua Ruzibiza avec son « Histoire secrète » ;Pierre Péan et ses « Noirs fureurs et Blancs menteurs ;Filip Reyntjens et sa chronique politique du Rwanda, Claudine Vidal (Kibeho)etc.

Une section intitulée Situation et enjeux de la décennie 2010 décrit ce que les auteurs appellent le « procès général du régime Kagame FPR 20 ans après, qu’ils décrivent comme un Etat criminel qui s’est installé au cœur des Mille Collines (p.149) »

La question des Réfugiés et d’une Armée Nationale est également abordée.

La sous –section suivante aborde la problématique de la justice internationale : le TPIR et les juridictions nationales étrangères. Les auteurs regrettent que le TPIR se soit uniquement occupé des seuls responsables hutu du régime vaincu (p.160) et du seul génocide des Tutsi qui ne constitue qu’un iceberg du génocide inter-rwandais. Une liste des membres du FPR soupçonnés d’avoir prémédité des crimes contre les Hutu avait pourtant été transmise par SOS Rwanda –Burundi au T.P.I.R en juin 1998.Les auteurs rappellent que les avocats de la défense ont tiré les leçons du TPIR lors d’un colloque au centre UOPC en mai 2010 et ont regretté que le TPIR a refusé de façon t impartiale à poursuivre les deux parties au conflit rwandais, seuls les Hutu l’ont été Vingt ans après, sous le titre de un génocide en question, un expert du TPIR Bernard Lugan tire la seule conclusion positive au bilan du TPIR .Le TPIR a, en effet, jugé que le génocide des Tutsi n’avait pas été planifié par des membres hutu du gouvernement et de l’armée rwandais. Les nombreux acquittements ont définitivement balayé le préjugé qu’il existait une entente criminelle (planification) entre Hutu pour commettre un génocide au Rwanda.(p.162 à 166) Quant aux Tribunaux Gacaca, force est de constater qu’ils ne font qu’attiser la haine entre Rwandais contraints à la délation qu’ils sont.

Le 5ème chapitre de « Autel Rwanda1989-2014 »se livre à une synthèse de suggestions et des  recommandations Les bons vieux vœux sont rappelées pour appeler à l’unité de l’opposition, au dialogue inter-rwandais, à une justice pour tous, à ouvrer pour la vérité. Les auteurs souhaitent une Constitution qui garantit les droits pour tous, bref ils invoquent les beaux souhaits classiques maintes fois entendus dans ce combat difficile pour l’éclosion de la vérité qui tarde à venir.Une vingtaine d’annexes complètent ce travail manifestement aux antipodes des clichés connus sur les événements du Rwanda et leur extension dans la région, comme disent les auteurs eux-mêmes.

Dommage que les auteurs n’aient pas pu  parvenir à convaincre un éditeur connu comme l’Harmattan pour bénéficier de son réseau si immense de diffusion mais peu importe. Qui pouvait prévoir que  la untold story allait un jour sortir sur les écrans de la BBC  ? Fallait-il seulement que cette autre histoire existe et qu’elle soit bien documentée. C’est certainement le mérite de SOS Rwanda-Burundi- et de son œuvre Autel Rwanda 1989-2014- .

Shingiro Mbonyumutwa
Bruxelles, 02 février 2015.

Pour commander ce livre, adressez un mail à SOS Rwanda-Burundi:
sos.rwabuco@skynet.be

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0Pin on Pinterest0Email this to someone
Pas de commentaire
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...Loading...

COMMENTS

Repondre

Laisser un commentaire