Destruction de la jungle de Calais : Cynisme et hypocrisie !
+

Les yeux du monde sont rivés sur la destruction de la jungle de Calais en France. Les migrants, qui y sont depuis des années, vivaient dans le dénuement le plus total. Aucune aide d’aucun pays ne leur a été fourni. Juste quelques initiatives citoyennes qui ont permis à ces migrants de survivre pour ne pas dire vivoter. Imaginez-vous passer un hiver sans chauffage, dans un sheeting  qui  à peine couvre le toit d’une hutte en branchage. On se croirait au temps des hommes préhistoriques.

Et pourtant, et c’est où réside l’hypocrisie et le cynisme, quand il s’agit de « détruire » ces camps d’infortune, des centaines de journalistes et de reporters de toutes sortes affluent. Les agences de presse ne lésinent pas sur les moyens pour se payer la primeur des photos de la « destruction ». Quel cynisme ! quel hypocrisie ! Est-il vrai que le malheur des uns fait le bonheur des autres ? Bravo au gouvernement français qui, fin des fins, s’est résolu à reloger ces migrants, dans la dignité.

MG, 27/10/2016

Voici comment les reports du Monde décrivent cet afflux de journalistes :

Nous savions bien que nous ne serions pas les seuls. Que l’opération de démantèlement de la « jungle » – ou de « mise à l’abri », comme aime le dire le gouvernement – des six à huit mille migrants vivant dans l’immense bidonville de Calais serait aussi une opération médiatique. Nous ne pensions tout de même pas être plus de 800 journalistes et techniciens accrédités pour le premier jour : beaucoup de médias européens, notamment britanniques (48 personnes rien que pour la BBC), mais aussi américains (CNN, The New York Times, etc.) canadiens, turcs, japonais et même du Bangladesh… le monde entier avait les yeux rivés sur la France. Le Monde lui-même avait choisi d’envoyer une équipe de cinq personnes – 2 rédacteurs, 2 photographes, 1 journaliste vidéo – aux côtés de sa spécialiste des migrations, Maryline Baumard, plus habituée à croiser à Calais les reporters de La Voix du Nord, de l’AFP Lille, Nord Littoral ou Radio 6 que ceux d’Al-Jazira.

Lire tout l’article sur http://www.lemonde.fr/
Journalistes à Calais : la loi de la « jungle » ?

 

Pas de commentaire

COMMENTS

Repondre

Laisser un commentaire