STÉRILE DONC, KAGAME ?!
+

Un billet d’humeur de Sylvestre Nsengiyumva

Au terme de ce mariage « de rêve » qui n’en finit pas de faire couler encre et salive, sous la plume amusée d’un des nombreux admirateurs africains du Président rwandais, je peux lire: « the tallest president in Africa is the shortest in his own family »! Le pauvre fan, s’il savait ! S’il savait que, pendant ce temps au Rwanda, une folle rumeur enfle, et enfle encore, initiée et relayée sur les réseaux par ceux qui sont dans le secret des dieux (inda y’Ingoma) : cette princesse de beauté si longiligne que la planète entière nous envie, cette fierté suprême et la prunelle des yeux royaux de son illustre paternel, eh bien Ange serait en réalité née Kazura, tout comme « l’autre petit » serait né Gasana !

Et nous découvrons, côte à côte comme dans l’autre cas et en son temps, des photos (bluffantes !) de la sublime avec son supposé géniteur. Ça commence à faire désordre, tout ça ! Euh…quoi donc ?! Ah, tu connais pas le nouveau venu ?  Si, si, tu connais le Brigadier Général Kazura. Je veux dire, c’est comme si tu le connaissais, si t’as connu feu Colonel Karegeya ou, avant-guerre, le Colonel Laurent Ruta de…Bunyambiriri! Le genre d’officiers supérieurs racés comme on en fabrique rarement, et dont le poids des grades (mapete) n’a pas réussi à écraser la naturelle « coolitude »!

Du temps où je « crèchais » là-bas, j’ai souvent vu ce général atypique se gambader, en short et sandales, avec les « civilians » dorés de la capitale. Normal, le beau gosse a grandi dans les faubourgs coolissimes de Buja-La-Cool, avec…euh…la belle Jeannette !

On ne peut tout de même pas demander à tout le monde d’avoir dépensé sa jeunesse les pieds bien enfoncés dans la bouse de vaches à Nyaki, faut pas pousser non plus ! Que ces deux-là aient donc pu continuer à échanger l’une ou l’autre gâterie ici et là, y aurait pas de quoi vraiment fouetter un chat.

Même si, il est vrai, le présumé cocu n’est pas n’importe qui ! Figurez-vous: perdre le contrôle de « la chose » la plus élémentaire, que même un paysan de Bugesera maîtrise (umufasha), juste parce que vous rêvez sans arrêt de contrôler et maîtriser seul, tel un maniaque sociopathe, le pays, la région, l’Afrique…et le monde ! A moins que…euh…notre président, le pauvre (!) , n’ait pas été gâté par Dame Nature.

Comme  il n’y a jamais deux sans trois, et jamais trois sans quatre, allons-nous bientôt apprendre l’identité des deux autres « pères bio »?! Le Bon Dieu aurait donc bien fait les choses, Lui qui a décrété que, dans une seule vie, deux actions humaines seraient définitivement antinomiques: TUER DES ENFANTS et FAIRE DES ENFANTS. Sans quoi on connaîtrait aujourd’hui la descendance d’un autre « artiste » moustachu du même acabit, Adolphe pour ne pas le prénommer.

Sylvestre Nsengiyumva
24/07/2019

 

Pas de commentaire

COMMENTS

Les ommentaires sont fermés