Rwanda. L’ambassadeur Amandin Rugira quitte Bruxelles. Il est muté pour la Zambie [photos]
+

Natif de Cyangugu, Amandin Rugira fait partie des jeunes cadres qui avaient rejoint l’opposition politique à Habyarimana en 1991. Il était adhérant au MDR, faction Faustin Twagiramungu. Lorsque ce dernier aura maille à composer avec Paul Kagame et qu’il jettera l’éponge en 1995, Amandin Rugira se retrouvera parmi ceux qui choisiront de conserver leur « pain quotidien » que de se sacrifier aux idéaux politiques. Il va offrir ses services au FPR qui le nommera à des postes symboliques mais juteux. Il sera plus tard nommé « Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Rwanda en République Démocratique du Congo » en 2009.

Depuis son installation comme ambassadeur du Rwanda en RDC, A. Rugira était plus visible dans les capitales européennes qu’africaines.

– On l’a vu à Bruxelles lors de l’opération qui visait à recruter des personnalités proches de la famille de feu le président Juvénal Habyarimana et qui était pilotée par un certain Eugène Nahimana .

– Il faisait partie de la « Mission Inyumba » en octobre 2010 qui préparait la visite de Kagame en Belgique mais qui aussi lançait le programme dit « Come and See » destiné à amener des jeunes cadres au Rwanda. La même année, il a eu également un agenda semblable dans un programme dit « Inararibonye » (les expérimentés). Lui et Inyumba ont réuni, dans un restaurant huppé de Bruxelles, les « vieux » du régime Habyarimana dont deux ambassadeurs, un médecin ancien ministre, un ancien directeur de banque,…

– Lors de la présentation du nouvel ambassadeur du Rwanda en Belgique M. Robert Masozera, A. Rugira était parmi les officiels à côté du chargé d’affaires Faustin Musare qui l’a présenté au public.

– En France, A. Rugira a physiquement contacté des gens à Orléans et a tenu, en compagnie de la ministre Inyumba des meetings à Rouen en préparation de la visite de Paul Kagame en France du 11 au 13 septembre 2011.

Visiblement l’ambassadeur Amandin Rugira a été toujours plus un « ambassadeur itinérant » qu’un plénipotentiaire envoyé à Kinshasa. Il a, de toute évidence, convaincu ses chefs qu’il est plus utile en partageant son temps entre Paris et Bruxelles qu’en restant à Kinshasa.

Après Kinshasa, Amandin Rugira fut nommé à Bujumbura où il s’est attelé à des actions visant à déstabiliser ce pays. Son conseiller d’alors, Désiré Nyaruhirira, qui était à ce poste depuis 10 ans, fut pris la main dans le sac avec des armes de guerre à sa résidence et fut expulsé. C’était début octobre 2015. Notons en passant que ce Nyaruhirira est à Paris comme Conseiller de Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de la Francophonie.

Amandin Rugira atterrira finalement en Belgique comme ambassadeur où il a présenté ses Lettres de Créances à Son Altesse Royal Philippe, Roi des Belges le 07 décembre 2017.

Durant son séjour à Bruxelles, Rugira sera connu comme celui ayant activé des escadrons de la mort qui ont semé la désolation dans la communauté rwandaise en Belgique, surtout du côté de l’opposition politique.


A LIRE  :  Belgique : Les activités obscures de l’ambassade du Rwanda à Bruxelles


Si il est nommé en Zambie, il se retrouve dans son élément car des cellules criminelles de Kigali sont déjà l’œuvre. Elles se sont attaquées, deux reprises, aux magasins et autres activités économiques des réfugiés rwandais résidant dans ce pays.

Ci-après les photos prises le 07/3/2020 dans la cérémonie d’adieu à l’ambassadeur Rugira Amandin.

Gaspard Musabyimana

Bruxelles, le 11/03/2020

Pas de commentaire

COMMENTS

Les ommentaires sont fermés