Vaccin Covid-19. Au-delà de condamner les propos il faut condamner les pratiques
+
Rubrique : Actualité
Mot-clés : , , ,

Publié le 5 Avr 2020 par Emmanuel Mwiseneza

Vaccin Covid-19. Au-delà de condamner les propos il faut condamner les pratiques

Au-delà de condamner les propos il faut condamner les pratiques. Les médecins français ont certes dérapé, ont peut-être dit haut ou par inadvertance ce que beaucoup d’Européens pensent tout bas, mais au final c’est la cupidité de nos dirigeants qui offrent nos peuples comme des cobayes humains!

Les praticiens, dont les propos sont certes condamnables, ne décident de rien en dehors de leurs hôpitaux. Si des essais doivent être envisagés en Afrique, ce sont les grandes firmes pharmaceutiques (et leurs scientifiques) avec la complicité des médecins et des autorités sanitaires des pays visés et de l’OMS et d’autres agences onusiennes que cela va se réaliser.

C’est envers ces décideurs et bailleurs de fonds qu’il faut être vigilant si l’on ne veut pas juste rester dans la symbolique!

D’autre part, si les protocoles d’essai sont internationalement validés, si les Africains refusent de participer aux études, seront-ils prêts à acquérir les médicaments au prix du marché mondial lorsqu’ils seront trouvés? Tous ceux qui s’agitent actuellement, oublient de signaler à leur auditoire, que souvent les médicaments sont vendus en Afrique à des prix accessibles grâce aux interventions de l’OMS et d’autres agences onusiennes ou des fonds « humanitaires » privés, autrement certains médicaments seraient inaccessibles à l’Africain moyen.

C’est aussi à cause de cette faiblesse que nous acceptons souvent d’être les premiers à subir ces études cliniques, qui cependant, doivent être encadrés et se dérouler  dans un cadre conceptuel validé au niveau de l’OMS et qui fait suite aux essais sur les animaux de laboratoire.

Comme on l’a souligné ( moi et Kabera) sur Radio Inkingi, l’Afrique offre malheureusement un échantillon « bon marché et facile à trouver » à cause de notre condition économique! Quand nos économies pourront faire le poids,quand nos systèmes de santé seront solides et nos centres de recherche performants, à ce moment nous pourrons nous opposer à ces essais conçus dans le Nord.

Dr Emmanuel Mwiseneza

Pas de commentaire

COMMENTS

Les ommentaires sont fermés