TPIR Procès Militaires I

TPIR : le zèle et les contradictions d’un Procureur

+

Au TPIR à Arusha, le Chef d’Etat-Major des Fores Armées Rwandaises et celui de la Gendarmerie répondent des accusations portées contre eux consécutives aux massacres commis par des militaires et des gendarmes qui étaient sous leurs ordres en 1994. Le commandement de l’Armée Patriotique Rwandaise (APR, rebaptisée Armée Rwandaise de Défense) devrait aussi répondre dans les mêmes conditions des massacres commis par ses soldats notamment dans le procès des assassins présumés des religieux à Kabgayi en juin 1994.

Congo-Rwanda : la difficile recherche de la vérité.

+

Il existe une absence de volonté de savoir de la communauté internationale qui n’est que la triste confirmation qu’elle se trouve toujours sous l’emprise d’un système de pensée unique que tentent d’imposer ceux qui n’ont aucun intérêt à ce que la vérité sur la tragédie rwandaise soit connue.