traitements inhumains fpr

Priorité n° 1 : Régler leurs comptes aux Bahutus ?

+

Après sa prise de pouvoir en 1994, le FPR a appliqué les pires traitements aux Bahutu restés aux pays. Ceux qui ne sont pas tombés sous ses bombardements dans les camps de l’ex-Zaïre ont subi également le même sort à leur retour au pays.