Paul Kagame à N’sélé en mars 1991
+
Rubrique : Le saviez-vous?


Publié le 28 Nov 2007 par Gaspard Musabyimana

Début octobre 1990, des troupes venus d’Ouganda envahirent le Rwanda. Pour résoudre le conflit par la voie des négociations, il y eut des sommets des Chefs d’Etat de la région visant à faire rencontrer les présidents Habyarimana et Museveni.

Ils eurent lieu à Mwanza en Tanzanie le 17/10/1990, à Gbadolite et à Goma au Zaïre (actuelle République Démocratique du Congo) le 26/10/1990 et le 20/11/1990, à Zanzibar en Tanzanie le 17/02/1991 et à Dar-Es-Salaam en Tanzanie le 19/02/1991. Ils furent couronnés par l’accord de N’selé (faubourg de Kinshasa, capitale de la RDC).

L’accord de N’selé est le résultat des négociations indirectes du Gouvernement rwandais et du FPR sous la médiation du Président Mobutu Sese Seko du Zaïre. Elles eurent notamment lieu le 22 novembre 1990 à Goma au Zaïre entre une délégation des deux belligérants, à Bruxelles le 14/12/1990 : la délégation du gouvernement rwandais était composée des Tutsi Shamukiga Charles, Consul du Luxembourg au Rwanda, André Katabarwa, ambassadeur du Rwanda à Rome, le Père Mahame, Supérieur des Jésuites au Rwanda et du Hutu Pasteur Musabe, Directeur-Adjoint à la BACAR (Banque Continentale Africaine-Rwanda) . Elles seront suivies par une autre rencontre au début de 1991 à Bruxelles entre une délégation rwandaise comprenant entre autres André Katabarwa, Célestin Kabanda (alors ambassadeur en Egypte) et le Major Cyiza et celle du FPR composée de Jacques Bihozagara, Patrick Mazimpaka, Pasteur Bizimungu et Jean Barahinyura.

Signé le 29 mars 1991, l’Accord de N’sélé instaurait le cessez-le-feu entre le Gouvernement Rwandais et le Front Patriotique Rwandais. Du côté rwandais, il fut négocié par l’ambassadeur du Rwanda à Kampala (Ouganda), Claver Kanyarushoki et signé par le Docteur Casimir Bizimungu alors Ministre des affaires Etrangères. Du côté du FPR, la délégation aux négociations était dirigée par Pasteur Bizimungu, alors Commissaire à la Documentation du FPR. Il fut signé par le Général Major Paul Kagame, alors Chef militaire du Front.

L’accord de N’selé fut rompu le lendemain par la reprise des hostilités par le FPR. Les deux belligérants furent de nouveau invités à la table de négociations et l’Accord fut amendé à Gbadolite (Zaïre) le 16/09/1991 et à Arusha en Tanzanie le 12/07/1992. Ce fut l’un des rares documents officiels sur lequel Paul Kagame a apposé sa signature. Dans la suite, il va tirer les ficelles, préférant déléguer Pasteur Bizimungu ou Alexis Kanyarengwe. Ainsi le premier va conduire la délégation du FPR aux négociations d’Arusha, le second va signer l’Accord de paix avec le Président Habyarimana le 4/8/1993.

L’Accord de Paix d’Arusha n’emmènera pas la paix. Et pour cause ! Des mauvaises langues parlent d’une affaire hutu-hutu !

###google###

Pas de commentaire

COMMENTS

Repondre

Laisser un commentaire