Le Prix des droits de l’homme 2019 décerné à Victoire Ingabire par une ONG espagnole
+

Suite à un appel à candidatures lancé par l’Association des droits de l’homme de l’Espagne (APDHE)  pour le Prix des droits de l’homme 2019 pour des personnes qui se sont faites remarquer dans le domaine de la défense et de la promotion des droits de l’homme, le nom de Victoire Ingabire fut retenue parmi les compétiteurs.

Le vote a été lancé sur Internet. Ce ne fut pas facile car il y avait des concurrents de taille. Mais vu la stature internationale de  Victoire Ingabire, elle a été parmi les finalistes. la remise des prix a eu lieu ce  5 décembre 2019 à partir de 18h30 dans les locaux de l’Institut Cervantès à Madrid.

Les Prix des droits de l’homme 2019 ont été attribués comme suit :

Prix national: Jorge del Cura Antón
Prix international: Victoire Ingabire Umuhoza et Nora Morales de Cortiñas
Prix du journalisme: Pascual Serrano Jiménez

Victoire Ingabire n’a pas pu aller recevoir ce prix, les autorités rwandaises lui ayant refusé la sortie. Elle a été représentée par son mari, Lin Muyizere, sa petite sœur Régine, son fils et sa fille Raïssa. Dans son intervention faite en anglais, Raïssa a rendu hommage à sa maman pour son courage et ses idéaux de défense de la paix et de la démocratie.

Victoire Ingabire a prononcé son speech par vidéo conférence et a souligné que le Rwanda, pour lui avoir refusé de sortir du pays, bafoue l’un des principaux articles des droits de l’homme qui stipule que : « Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays » (art. 13, al.2).

Elle revenue sur son parti qu’elle récemment fondé et a mentionné que ce qui lui arrive actuellement illustre bien combien le Rwanda bafoue les droits de l’homme.

Elle a été longuement applaudie.

Quelques photos de la cérémonie:

 

 

Gaspard Musabyimana

Pas de commentaire

COMMENTS

Les ommentaires sont fermés